Les acteurs de l'ombre

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Obscenity

Envoyer Imprimer PDF
1. Salut ! Peux-tu nous présenter le groupe et les grandes lignes de votre parcours ?
OBSCENITY a vu le jour en 1989. Le premier signe de vie fut la démo « Age of Brutality », que nous avons enregistré en 1991. Grâce aux réactions enthousiastes, beaucoup de labels sont entrés en contact avec nous, et nous avons donc choisi la meilleure offre et signé un contrat avec « West Virginia Records », qui a sorti notre premier album, « Suffocated Truth » en décembre 1992. Comme « West Virginia Records » a fait faillite en 1993, nous avons enregistré une seconde demo, « Amputated Souls ». Cette démo nous a amené à signer avec « D&S records ». En juillet 94, « D&S Records » a sorti notre deuxième album, « Perversion Mankind ». En janvier 96, on a quitté « D&S records » à cause de leur manque de soutient et de professionnalisme, et on a signé avec « Morbid Records » un mois plus tard. En juin 96, nous avons sorti « The 3rd chapter ». Avec cet album, nous avons trouvé ce style qui nous est propre, c'est à dire, la brutalité des groupes américains et la virtuosité des groupes européens. En attendant de sortir notre nouvel album, nous avons tourné deux clips pour les morceaux « Disgrace Over You » et « Schattenspiele ». Ces deux clips, agrémentés d'une interview, sont sortis sur la vidéo « Whipped Raped... Obscene » en décembre 96. Ces deux vidéos ont aussi été diffusées dans beaucoup d'émissions, comme par exemple « Metalla » sur VIVA- Television. Durant l'été 97, nous avons renouvelé notre contrat avec « Morbid Records » et enregistré notre quatrième album, « Human Barbecue ». Comme c'était le 10e anniversaire du groupe, on a eu pas mal de demandes pour sortir nos deux démos en version CD, ce qui a donné « Demo-niac » en mai 99. Un an plus tard, nous avions terminé les nouvelles compos et nous avons sorti « Intense ». Après cet album ont suivi deux tournées en tant que tête d'affiche, avec Hypnos (Morbid Records) à travers l'Allemagne et la République Tchèque. A l'automne 2001, nous sommes retournés au Soundlodge Studio et avons enregistré notre album le plus brutal, « Cold Blooded Murder ». Cet album a reçu d'excellentes critiques dans le milieu metal et a eu une bonne promotion. Nous avons participé au NO MERCY FESTIVAL 2002 (avec Immortal, Hypocrisy, Malevolent Creation, etc) et nous avons ouvert pour Six Feet Under pendant leur tournée pendant l'été 2003. Quelques-uns uns des meilleurs moments d'Obscenity furent nos concerts au FUCK THE COMMERCE FESTIVAL 2001, devant 3000 maniacs, ou le concert sur la scène principale du WITH FULL FORCE OPEN AIR 2002 devant 2000 headbangers ou encore le WACKEN OPEN AIR 2003, pour ne citer que ceux là. Aujourd'hui, 4 ans après « Cold Blooded Murder », nous sortons « Where Sinners Bleed », et j'espère que ça nous amènera à jouer dans plein d'autres festivals.

2. « When Sinners Bleed » est votre premier album sous votre nouveau label Armageddon, comment se passe cette nouvelle collaboration ?
Pour l'instant nous sommes très satisfaits. Ils sont bien plus professionnels que nos précédents labels, alors j'espère que ça va durer !

3. Pourquoi avoir décidé de travailler avec eux? Avez-vous eu des propositions d'autres labels?
Oui, pas mal de propositions. Mais la plupart étaient de petits labels qui n'avaient pas beaucoup d'argent à investir dans la distribution. Certains de ces labels étaient étrangers, et on pensait que ce n'était pas une bonne idée, tout simplement à cause des problèmes de langue et de distance. C'est important de pouvoir discuter avec quelqu'un de son label !

4. Après 4 albums sous Morbid Records, pourquoi les avoir quittés ?
On trouvait qu'il était temps de changer. Morbid nous a vraiment fait avancer, mais on voulait un label qui travaille de manière un peu plus professionnelle. J'espère que cet album est en vente dans tous les magasins, ce qui n'était pas le cas avec Morbid. Ça n'a pas été facile de prendre cette décision, surtout que nous avions presque terminé d'enregistrer le dernier album, qui devait initialement sortir sur Morbid. Mais Morbid n'aurait pas pu assurer une bonne promo, alors nous avons pris le risque de signer un nouveau contrat. Mais on est toujours amis avec Morbid, et on leur souhaite le meilleur, bien sûr !

5. Quatre ans sépare votre précédent album « Cold Blooded Murder » et « When Sinners Bleed ». Pourquoi ce long laps de temps alors que vous aviez l'habitude de sortir un album tous les deux ans?
Après la sortie de « Cold Blooded Murder », nous avons fait 2 tournées européennes. Une avec Immortal et Hypocrisy, et une autre avec Six Feet Under. On a aussi joué dans des festivals, et fait quelques autres concerts. Après ça, on a été pas mal occupé par nos vies privées. Comme vous le savez, nous ne sommes pas tout jeunes, et nous avons tout un boulot ou faisons (encore) des études. Moi, par exemple, j'ai énormément bossé pour obtenir mon diplôme de prof, notre chanteur, Oli, à bâti sa maison et fait des enfants, etc... Donc on n’avait pas beaucoup de temps pour le groupe ! Mais finalement, on a eu envie de composer un nouvel album. On ne voulait pas faire un deuxième « Cold Blooded Murder », alors on a passé pas mal de temps à écrire les morceaux et à faire les arrangements, et j'espère que ça s'entend !

6. Avez-vous enregistré « When Sinners Bleed » dans le même studio que votre précédent album? Si oui, pourquoi? Si non, où a été enregistré « When Sinners Bleed » et pour quelle raison avez-vous choisi ce studio en particulier?
Oui, au Soundlodge Studio, et ce pour plusieurs raisons. Tout d'abord, le producteur, Jorg Uken est un ami, à qui nous pouvons faire confiance, et avec qui on peut travailler en toute harmonie. Il fait de l'excellent boulot et son studio est très bien équipé. Ensuite, le studio ne coûte pas très cher, et est tout près de chez nous, alors on pouvait rentrer chaque soir chez nous sans avoir besoin de payer un hôtel ou quoi !

7. Quelles sont pour vous les principales différences entre « Cold Blooded Murder » et « When Sinners Bleed »?
Tout d'abord, sa diversité. On ne voulait pas suivre la tendance qui veut que l'on joue de plus en plus vite et que l'on chante de plus en plus grave. On ne voulait pas prendre part à une sorte de compétition débile visant à déterminer qui aurait le batteur le plus rapide et le chanteur à la voix la plus grave. On voulait retourner aux racines et avoir des riffs plus trash, plus agressifs, pas de vocaux chiants à mourir ! Au final, je trouve que les arrangements et la composition sont bien mieux que sur le précédent album. « Cold Blooded Murder » était avant tout rapide. Cette fois, il y a plus de diversité. Parfois, c'est plus dur de composer une chanson avec un riff simple mais accrocheur que de jouer 10 000 notes dans un seul riff ! Et les chansons en mid-tempo sont souvent plus brutales que des morceaux ultra rapides avec un break toutes les 10 secondes. Je crois que c'est un truc que les groupes de death ne comprennent pas vraiment.

8. De quoi traitent les paroles dans « When Sinners Bleed »?
Ça c'est une question pour le chanteur ! Les morceaux parlent tous de trucs bizarres, ils sont tous purement fictionnels !! « Incomplete » parle d'une obsession, d'un type qui veut se faire amputer. C'est assez étrange comme histoire. Je pense que la plupart des lyrics se comprennent dans les titres des morceaux.

9. Avez-vous l'intention de tourner un clip pour « When Sinners Bleed »? Si oui, de quel titre s'agira-t-il et pourquoi celui-ci plutôt qu'un autre?
J'adorerais faire ça ! Je pense que « Die again » s'y prêterait bien, parce que c'est une de mes préférées. Mais « Obsessed with slavery » est certainement celle où l'on pourrait tourner des scènes bien cool à propos d'obsessions en tout genre. En fait, je ne pense pas que l'on tournera un clip, tout simplement parce que ça coûte trop cher. Ca n'a pas de sens de tourner un clip qui ne sera pas diffusé. Vous savez certainement que le death metal n'est pas vraiment un style très populaire à la télé.

10. Obscenity existe depuis plus de 15 ans. Est-ce que le processus de composition devient plus simple et plus rapide avec le temps ou est-ce que, au contraire, celui-ci devient plus laborieux?
En voilà une question intéressante à laquelle je n'avais jamais pensé ! En fait, je pense que le processus de composition est devenu plus simple grâce à la collaboration entre les musiciens. On se connaît tous très bien et on joue de manière instinctive, on sait ce que les autres attendent de nous. Mais d'un autre côté, on essaie toujours d'améliorer les morceaux et de les rendre plus uniques. Ne pas se répéter est un véritable défi. Cette fois, nous avons fait très attention aux transitions entre les riffs, ainsi qu'aux arrangements. Bien sûr, il y aura toujours des parties qui vous feront penser “Tiens, j'ai déjà entendu ça quelque part...”. Il n'existe que douze notes, et on ne peut pas connaître tous les riffs de tous les groupes !

11. Parmi toute votre discographie, de quel album êtes-vous le plus fier? Et de quel album etes-vous le moins satisfait du résultat?
Je suis fier de tous nos albums, car chaque album et chaque morceau représente un truc en particulier au moment où nous l'avons écrit. Bien sûr, il y a des morceaux, des riffs ou des solos que je préfère à d'autres, et j'ai toujours le sentiment que j'aurais pu faire mieux, mais je crois que c'est pareil pour tout le monde. En plus, on est toujours le seul à remarquer les pains sur un album... Mais pour être honnête, mon album préféré est le dernier, car c'est le plus abouti en termes de composition et de production. Et celui que j'aime le moins, c'est « Suffocated Truth », parce que je ne suis pas dessus, héhé !

12. Est-ce que le fait d'avoir un musicien au sein d'Obscenity évoluant dans un autre groupe, lui aussi connu, est-il contraignant ?
Oui, un peu parfois, particulièrement quand Dew Scented est en tournée. Alex ne peut pas répéter avec nous ou parfois il ne peut pas faire un concert. Mais d'un autre côté, grâce à lui, on peut rencontrer des gens intéressants, et ça nous fait de la promo, parce que la plupart du temps, il porte un tee-shirt d'Obscenity sur scène et même en backstage!

13. Après une longévité comme la votre, une constance dans vos sorties d'albums et leurs qualités, on a l'impression qu'Obscenity a du mal a obtenir une certaine renommée. As-tu aussi ce sentiment? Comment l'expliques-tu?
C'est vrai. J'aimerais avoir une explication à vous donner, mais je pense juste que nous n'avons pas toujours été au top tout au long de notre carrière. Mais pour moi, l'important c'est de pouvoir enregistrer des morceaux et de faire des concerts. Les gens payent pour venir nous voir en concert ! Bien sûr, tout le monde voudrait être rock star, mais nous avons tous un boulot, une copine ou une femme, certains d'entre nous ont des maisons. C'est déjà ça ! Moi, du moment que je peux composer des morceaux et faire de la scène, ça me va !

14. La dernière fois que vous êtes venu en France c'était pour le No Mercy festival 2002. Comment s'est passée cette tournée? Pourquoi ne pas venir plus souvent en France?
C'était génial. On a passé un super moment avec Six Feet et ils étaient super sympa. La deuxième partie de votre question est assez simple : on adore jouer en France, parce qu'on a toujours des supers réactions. Mais le problème, c'est que ce n'est pas très rentable de venir en France juste pour un seul concert. Le mieux serait de jouer un vendredi en France près de la frontière belge ou allemande, et de faire un autre concert le samedi soir. Si des organisateurs de concerts lisent ceci : prenez contact avec nous ! On a juste pas assez de propositions pour venir jouer en France !

15. Quels sont vos concerts et autres festivals à venir?
On a quelques concerts prévus pour le moment. Le plus gros sera au WACKEN cet été. J'ai vraiment hâte. Mais il y en aura d'autres. Tenez vous informés sur notre site web pour les concerts à venir. Je ne pense pas qu'on fera une tournée, à cause de nos boulots respectifs. C'est vraiment problématique, parfois. Mais j'espère que tous les death metalleux français vont venir s'éclater avec nous au WACKEN !!

16. Est-ce qu'un DVD est en préparation? Que contiendra-t-il?
Pour tout vous dire, on voulait mettre un DVD bonus avec le nouvel album, mais on n'a pas pu le faire à cause du changement de label. On n'a pas pu être prêt à temps. Pourtant on a de quoi faire : on a filmé deux concerts, celui au Party San, et celui au Fuck The Commerce Open Air. Mais je ne suis pas certain qu'on pourra les sortir. On verra bien !

17. Un dernier mot?
Tout d'abord, merci pour l'intérêt dont tu as fait preuve ! J'espère que le nouvel album te plaira. Et si on vient en France, je serai ravi de boire quelques bières avec toi ! Et à tous ceux qui liront cette interview : Maintenez la flamme du death metal ! Soutenez vos groupes locaux et soyez honnêtes envers vous-mêmes. N'écoutez pas les “hype” et combattez toute forme de racisme et d'intolérance ! Enfin : soutenez votre équipe de foot pendant le Mondial. Venez en Allemagne et profitez de notre hospitalité !
 

Voir les autres articles de cet auteur

Bannière

Recherche

Twitter Image
Facebook Image



Partenariat

Petites annonces du forum