Les acteurs de l'ombre

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Like Moths To Flames - When We Don't Exist

Envoyer Imprimer PDF

Groupe nord-amércain formé il y a un an à peine, Like Moths To Flames fait partie de la toute dernière fournée "métalcore" de chez Nuclear Blast. De ce que j'en ai écouté, celle-ci est "comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber" et le géant teuton semble plus se préoccuper de l'exploitation d'un filon musical rentable auprès d'un jeune public que de la manière dont ledit filon est artistiquement exploité.Néanmoins, il faut avouer que sortir son tout premier opus sur un tel label ne manque pas de classe, mais l'appeler When We Don't Exist aurait-il porté malheur à LMTF?

Je ne m'étalerai pas dans cette chronique pour vous faire croire qu'on peut faire ressortir de cet album quelque chose de profond et de diversifié, car c'est loin d'être le cas! En fait, on pourrait même résumer tout l'opus par deux facettes dont le manichéisme s'accorde parfaitement à la fadeur des morceaux. A ma droite, The Worst In Me, No Hope ou autres My Grave, morceaux à visées agressives mais dont le résultat s'avère plus attendrissant qu'assourdissant. Disons qu'ils sont vaguement écoutables mais définitivement oubliables! Même si la voix d'emo-tellement-branchée nous épargne bien plus que sur le dernier We Came As Romans, ça n'empêche pas certains titres comme Trophy Child ou You Won't Be Missed,  à ma gauche, de dégouliner de facilité et d'immaturité. Les articulations entre les couplets et les refrains sont tellement foireuses que cela tue dans l'oeuf toute tentative d'évoquer le concept de structure. On ne peut que manifester une certaine incompréhension face à une telle mollesse chez une formation qui s'intitule "groupe de métalcore".  Le pire demeure que, tout au long de l'album, on a l'agaçante impression que les musiciens s'exercent, répètent sagement leurs gammes "cores" sans exprimer la moindre touche personnelle. Autant au niveau de la composition que de l'exécution d'ailleurs...

Like Moths To Flames, du métalcore? Oui, mais du métalcore émasculé pour grand public juvénile en mal d'exutoire. When We Don't Exist ne ne trompera que brièvement le néopphyte dont la main s'est malencontreusement égarée dans les bacs de son disquaire préféré. Aucune créativité, aucune violence, pas de technique particulièrement éblouissante :  les jeunes loups de Like Moths To Flames ne sont en vérité que des chiots nouveau-nés.

Tracklist :
01 - The Worst in Me
02 - GNF (ft. Danny Leal of Upon A Burning Body)
03 - No Hope
04  - You Won't Be Missed
05 - Faithless Living
06 - Your Existence
07 - Trophy Child
08 - My Own Grave
09 - Something to Live for
10 - Real Talk
11 - Praise Feeder

Line-up
Chris Roetter - Chant
Aaron Evans - Guitare
Lance Greenfield - Batterie
Aaron Douglas - Chant, Basse
Zach Huston - Guitare

Label : NuclearBlast

 

Voir les autres articles de cet auteur

Bannière

Recherche

Twitter Image
Facebook Image



Partenariat

Petites annonces du forum