Les acteurs de l'ombre

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Amberian Dawn, entretien avec Tuomas

Envoyer Imprimer PDF

La Finlande s'est toujours montrée prolifique quand il s'agissait de métal, notamment de métal symphonique avec des groupes comme Northern Kings, Katra ou la fierté nationale qu'on ne présente plus : Nightwish. Amberian Dawn fait partie de cet univers à la fois enchanteur et terriblement exigeant depuis seulement 4 ans, mais vient déjà de nous livrer son troisième album, intitulé "End of Eden". Le leader, Tuomas, nous a accordé un peu de son temps pour parler, entre autres, de cet opus fraîchement sorti et des projets d'Amberian Dawn.


Bonjour et merci de prendre le temps de répondre à mes questions.
- Amberian Dawn a été fondé en 2006. Pouvez-vous présenter le groupe pour ceux qui ne vous connaissent pas encore?


Tuomas : Je suis le compositeur et le fondateur d'AD où j'assure les claviers et la guitare. Récemment, j'ai fait des concerts en tant que claviériste alors qu'avant je jouais de la guitare sur scène. Heidi Parviainen est notre chanteuse et elle écrit toutes nos textes. Kasperi Heikkinen est notre guitariste et il est avec nous depuis les tous premiers pas d'AD. Dernièrement, nous avons effectué un changement de line-up, les nouveaux membres sont : Heikki Saari à la batterie, Jukka Koskinen à la basse et Kimmo Korhonen à la deuxième guitare. En fait, Heikki était notre batteur originel alors il est de revenu tout en jouant aussi dans Norther avec Jukka. Ce dernier a déjà fait un concert avec nous et joue également dans Wintersun. Quant à Kimmo Korhonen, il fait aussi partie de Waltari.

- Comment est née Amberian Dawn? Comment vous êtes-vous connus?

Tuomas : Tommi Kuri (notre ex-bassiste) et moi, on a décidé de former un groupe qui serait basé sur mes compositions. Nous avions joué auparavant dans un groupe appelé Virtuocity et quand il est devenu inactif, on a décidé de continuer ensemble avec notre nouveau projet. Au début, Heikki Saari était batteur car il avait aussi joué dans Virtuocity et mon petit frère Sampo Seppälä a occupé le poste de second guitariste.  J'ai aussi invité mon ami, Tom Sagar pour m'aider aux claviers et être notre claviériste de scène.
A cette époque, nous avions en fait deux groupes : dans l'un nous avions Heidi comme chanteuse et dans l'autre les vocaux étaient assurés par Peter James Goodman. Rapidement, nous avons décidé de ne continuer qu'avec une chanteuse. Nous avons eu notre premier changement de line-up quand Kasperi nous a rejoint lors de l'ultime phase d'enregistrement de “River of Tuoni”.

- D'où vient le nom du groupe? A-t-il une signification particulière pour vous?

Tuomas : On a eu un long moment pour envisager tous types de noms. Et, alors que nous décidions que le nom du groupe serait Amberian Daw, Heidi écrivait une histoire à propos de ce nom. Elle peut être lue sur notre site.

- Vos deux premiers albums “River of Tuoni” (2008) et “The Clouds Of Northland Thunder” (2009) sont rapidement entrés dans les charts finlandais. Connaissez-vous les critiques et les avis des gens à propos de ces albums?

Tuomas : C'était très dur pour nous de démarrer, surtout en Finlande, car pas mal de critiques ont décidé que nous étions juste un clone de Nightwish. En Europe, nous n'avons pas eu ce genre de problème. La situation s'est améliorée avec notre second album, les critiques semblaient préferer notre second album au premier. Depuis le debut, nous avons rapidement gagné beaucoup de fans et j'ai toujours dit que nous faisons cette musique pour nos fans, non pour les critiques.

- Votre troisième album “End Of Eden” est sorti en octobre 2010 chez Spinefarm records. Quels sont vos liens avec eux? Qu'attendez-vous d'eux?

Tuomas : Je suis très excité à l'idée de travailler avec cette major de métal et je suis sûre que nous avons là une chance de faire écouter notre musique à bien plus de gens qu'auparavant.

- Pourriez-vous décrire End Of Eden avec vos propres mots?

Tuomas : End Of Eden est notre tout dernier album, c'est le plus heavy, le plus sombre et le plus diversifié. Je pense que c'est notre meilleur album, mais bien sûr, seuls les fans peuvent en décider. Cet opus contient aussi des éléments progressifs et des chansons très inattendues.

- Quels retours avez-vous eu jusqu'à maintenant?

Tuomas : Nous avons reçu à peu près les mêmes retours que sur nos albums précédents, c'est-à-dire que certaines critiques l'ont adoré et d'autres l'ont détesté. Je suis habitué à ça et c'est assez amusant de lire certaines chroniques notées 4/10. Ce genre de chronique signifierait qu'on ne sait même pas jouer de nos instruments. Le principal, c'est que nos fans aiment notre musique, nous existons seulement grâce à eux.

- Savez-vous déjà ce que vos fans et les critiques pensent de “End Of Eden”?

Tuomas : Comme je l'ai déjà dit, les critiques sont assez partagées, mais nos fans semblent aimer cet album, c'est le plus important.

- Pouvez-vous nous en dire plus à propos des paroles du nouvel album? Quels en sont les thèmes? Pourquoi avez-vous choisi d'appeler cet album ainsi?

Tuomas : Heidi écrit toutes les paroles et elle aime s'inspirer des thèmes abordés dans différentes mythologies et poèmes finlandais. Sur cet album, il y a deux morceaux dont les paroles sont basées sur une poésie finlandaise “Kaleval”, par exemple. Nous pensons que “End Of Eden” représente bien cet album, tout simplement.

- Pensez-vous que l'artwork défini clairement la musique? Que représente-t-il?

Tuomas : Nous aimons beaucoup l'artwork de Jan “Örkki” Yrlund, un designer et graphiste finlandais. C'est différent comparé aux artworks de nos albums précédents, notre musique a beaucoup changé depuis nos débuts donc nous avons décidé de renouveller l'artwork également. La pochette d'”End Of Eden” est basée sur le morceau “War in heaven” et exprime bien les sentiments que dégage cet album très dramatique et puissant.

- Combien de temps vous a pris la composition de cet album?

Tuomas : C'est difficile à dire, nous composons quasiment tout le temps. Mais la plupart des chansons on été élaborées durant le printemps et l'automne 2009.

- Comment composez-vous vos chansons?

Tuomas : C'est très variable, mais la musique est écrite en premier puis les paroles y sont ajoutées. Parfois, j'entends des thèmes ou des mélodies dans ma tête et je commence à les  arranger. D'autres fois, j'improvise à la guitare ou aux claviers et c'est comme cela que certaines idées naissent. Je possède un home studio, donc je peux enregistrer moi-même une pré-production ou une démo.  Quand un morceau est prêt, je joue les lignes vocales à la guitare ou aux claviers et Heidi peut commencer à travailler avec les paroles. Il n'y a pas de processus unique dans la création de nos chansons, c'est notre style.

- Où s'est tenu l'enregistrement et comment s'est-il passé?

Tuomas : Nous avons enregistré cet opus au studio finlandais où nous avions déjà enregistré nos autres albums. Ce studio s'appelle Rockstar Production, ce qui est plutôt un bon nom d'après moi. Nous avons enregistré cet album en faisant de courtes sessions durant 5-6 mois. Nous n'avions pas de date butoire, donc nous pouvions nous détendre et prendre tout le temps qu'il fallait. J'ai produit cet album, comme les précédents, je veux tout contrôler et j'ai aussi dirigé toutes les sessions d'enregistrement.

- Êtes-vous satisfait de votre travail?

Tuomas : Je suis bien sûr satisfait du résultat, nous ne sortons rien dont nous ne sommes contents. La musique d'AD est quelque chose de confortable pour moi, elle est composée avec beaucoup de coeur.

- Dans "Virvatulen Laulu", le groupe honore ses racines finlandaises avec le célèbre baryton Markus Nieminen chantant en duo avec Parviainen. Quels sont vos liens avec lui? Pourquoi ce choix?

Tuomas : En fait, c'était un accident : je testais juste mes nouveaux sons orchestraux et j'ai vite réalisé que je tenais une véritable chanson. Finir la première version instrumentale de ce morceaux m'a pris une demi journée puis j'ai présentée l'idée à Heidi, elle était vraiment excitée d'avoir l'occasion de chanter ce type de musique. On s'est dit que nous pourrions ajouter une voix masculine et je me suis demandé qui car je ne connais aucun chanteur d'opéra. Je me suis souvenu que j'avais été dans la même école de musique que Markus Nieminen alors que nous étions enfants. Je l'ai donc contacté et il a été intéressé par l'idée de rejoindre AD pour une session inhabituelle. Enfin, j'ai consulté m. Michael Rodenberg pour les derniers arrangements et il a vraiment perfectionné ma première version.

- Jens Johansson ( Stratovarius, Yngwie Malmsteen) et le premier chanteur du groupe, Peter James Goodman (Conquest, ex-Virtuocity), ont mis leurs talents à contribution dans cet album. Quelles sont vos relations avec eux? Qu'apportent-ils au groupe?

Tuomas : J'ai toujours aimé inviter des guests sur mes albums. C'est très rafraîchissant et ça me donne une chance en tant que compositeur d'essayer plus de choses musicales. Par exemple, avec Jens Johansson je voulais essayer cette bataille de solos entre claviers. Généralement, ces solos sont entre 2 guitaristes ou entre la guitare et les claviers, donc ce duel est assez rare dans le monde du métal et quelque chose de vraiment nouveau dans AD. J'ai juste demandé à Jens de jouer deux solos “contre” moi et il a accepté, c'est aussi simple que cela. Peter James Goodman est l'un de mes meilleurs amis donc c'était très facile pour moi de lui redemander de chanter des parties vocales pour un nouvel album d'AD. Il l'a aussi fait pour nos deux albums précédents.

- La version japonaise contiendra deux bonus : “Sampo” (extended solo version) et “The Clouds of Northland Thunder”. Pourquoi cette différence?

Tuomas : Généralement, les sorties japonaises ont un ou deux bonus. Je ne sais pourquoi c'est traditionnel, mais ça doit avoir quelque chose avoir avec le fait que les cds sont plus chers au Japon qu'en Europe.

- Amberian Dawn a tourné avec Epica et Kamelot. Comment était-ce? Avez-vous des anecdotes à partager avec nos lecteurs sur cette tournée?

Tuomas : Oui, nous avons joué avec ces supers groupes et nous avons particulièrement appris en tournant avec Epica. Notre première tournée européenne était avec Epica en 2008 et il y a eu tellement de bonnes choses que c'est dur d'en choisir juste une.

-  Y'aura-t-il une nouvelle tournée européenne? Si oui, viendrez-vous en France?

Tuomas : Oui, nous projetons de faire une tournée européenne mais c'est un peu difficile à organiser, donc voyons ce qu'on pourra trouver. Si cette tournée arrive, la France sera définitivement sur la liste. C'est l'un de nos pays européens favoris et il semble que nous y ayons pas mal de fans.

- Que pensez-vous à propos de la nouvelle scène extrême? Quels groupes écoutez-vous?

Tuomas : Je n'écoute pas de musique actuelle donc je ne peux rien dire à propos de la musique d'aujourd'hui. En fait, je n'écoute pas tant de musique que cela en ce moment. Mais mes groupes favoris sont ceux dans lesquels Ritchie Blackmore a été, comme Rainbow et Deep Purple. J'aime aussi la musique de Ronnie James Dio, Yngwie Malmsteen et ABBA.

- Connaissez-vous des groupes français?

Tuomas : Oui, je connais Kells, nous avons tourné avec eux en 2008 quand nous assurions la première partie d'Epica. Ce sont des gens géniaux.

- Pouvez-vous nous en dire plus sur la scène métal finlandaise?

Tuomas : Nous avons beaucoup de groupes de métal, c'est en quelque sorte notre musique nationale. Pas mal de groupes célèbres sont nés ici malgré le fait que la Finlande soit un tout petit pays. Mais je n'écoute pas la musique actuelle, donc je ne peux rien dire à propos des nouveaux groupes finlandais.

- Comment voyez-vous le futur d'Amberian Dawn?

Tuomas : Nous allons continuer à faire de la musique et à la répandre via différents médias nouveaux, comme  RockBandNetwork. RBN a été un super truc pour nous et nous avons conquis plus de fans grâce à lui. On est aussi entrain de s'organiser pour faire plus de tournées et de concerts.

- C'est la fin de l'interview je vous remercie d'avoir accordé aux Acteurs de l'ombre ainsi qu'à moi-même un peu de temps. Je vous laisse le dernier mot...

Tuomas : Nous faisons tout ça pour vous (nos fans), c'est pour ça que nous sommes vraiment enthousiasmés par l'augmentation du nombre de nos fans français et je recherche activement une nouvelle occasion pour AD de jouer chez vous.

Propos recueillis par Vicomte,
avec l’aide de
Petite Ciguë pour la traduction.

 
Bannière

Recherche

Twitter Image
Facebook Image



Partenariat

Petites annonces du forum