Les acteurs de l'ombre

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Crowpath - Son Of Sulphur

Envoyer Imprimer PDF
Death Metal is not dead ! Crowpath gagne à être connu. Leur Brutal Death / Grind / Noise suédois va en renverser plus d'un. Déjà leur troisième album, "Son Of Sulphur" sort deux ans après un "Red On Chrome" impressionnant de maîtrise et de violence extravertie. Serait-ce la renaissance du vieux Earache qui nous sortait des albums tous plus brutaux les uns que les autres à la vieille époque ? La question qui se posait suite à leur dernier opus tenait à peu près en ces termes : Ce bazar monumental va-t-il se perpétrer ? Ils se basent sur le refus de l'ordre établi, la transcenda... Transcendi... Ils transcendent les clichés et font voler en éclat toutes les bases du Mitôl extrême. Chez eux brutalité, violence et atmosphère détaillée ne font qu'un. C'est une grandiose claque, l'impression de mettre ses oreilles contre une poêle à frire bouillonnante où se déplacent aléatoirement des bouts de bœufs carbonisés. Leur réputation déjà bien taillée ne tardera pas à éclater au grand jour. A commencer par leur line up parfait en tout point. Chaque musicien excelle dans son domaine, chacun possède sa personnalité immédiatement identifiable. Le batteur, Erik Hall, pulvérise tout ce qu'il peut dans des rythmiques époustouflantes de complexité, de précision et de brutalité là encore. Sans parler de la voix, vindieu quel organe ! L'ami, Henrik Ivarsson, possède une tessiture remarquable entre mille, immonde, grasse et beuglée. Elle régurgite son texte articulé proche de l'hystérie. Quelques notes de ce groupe suffisent à le reconnaître, nous ne sommes pas devant un énième clone ou une énième formation moyenne sans aucune inspiration. Non, Crowpath fera partie de la foisonnante légende du Metal à l'avenir. L'insoutenable peut côtoyer la mélodie et le bien nommé "Children Of Boredom" le prouve. Il fait du sanglier bouilli de vos tympans forts sollicités ces derniers temps. Les gros riffs de mastodonte hyper-musclé et bourru font mouche sous un déluge de haine grasse, hurlée à tout va. Les hits crasseux se suivent et ne se ressemblent pas. C'est toujours un sans faute. La production colossale laisse une place égale au pachydermique et à la clarté dissonante, un très beau travail de prod'. Plus loin le compact "The Lycanthrope" s'offre le luxe d'un mi-Doom mi-Post-Hardcore. C'est épatant, vraiment épatant. Khanat ne renierait pas une telle entrecôte d'agneau crue. Extrêmement lourd et pesant il vous lamine la cervelle, vous broie les côtes et vous explose les oreilles avec une respectueuse finesse. Alliant des basses monstrueuses à de petites guitares suraiguës on en prend plein les mirettes. "Scab Coated Attreaction" persévère brillamment dans l'ultra-violence survitaminée. Cette pièce assez courte s'approche du Grind notamment au niveau du chant tour à tour hurlé en Black puis en Death rocailleux immonde à point. Pour finir sur ce tour d'horizon parlons du Progressif passage du titre "End In Water" s'achevant sur un bruit d'eau remuante assez étrange. On trouve donc un peu de tout, ce qui brutalise l'audition, sous la meilleure forme possible et surtout contrôlée de A à Z. Rien d'hésitant, pas de bricolage, pas de faisandage, tout est parfaitement cohérent et intelligible. Tout est bon dans le cochon. Que dire de plus pour encourager votre achat ? Difficile de comparer Crowpath à un autre groupe, ce serait le cloîtrer dans une case qui de toute façon ne lui conviendra jamais. Leur concept unique défouraille les dindes aux marrons. "Son Of Sulphur" peut rebuter au premier abord tant il s'avère difficile de l'écouter d'une traite. Un nombre incalculable d'écoutes passionnées et fascinées pourront être nécessaires chez les néophytes du genre. Goûtez à ces 33 minutes intenses, à ce souffle de puissance à faire une paralysie faciale voire de se retrouver bas vêtu dans le plus simple appareil à jamais sale.


Tracklist :
1. Candles And Kerosene
2. The Will To Burn
3. Chased, Caught, And Charged
4. Pigeonsmasher
5. Children Of Boredom
6. Self-Destructive Pessimist
7. Seed Of Arson
8. Picked Clean
9. The Lychanthrope
10. Scabcoated Attraction
11. Lights Out, Left For Dead
12. End In Water
 

Voir les autres articles de cet auteur

Bannière

Recherche

Twitter Image
Facebook Image



Partenariat

Petites annonces du forum